Quand votre biographie prend corps

            Bon, vous ne savez pas trop… oh certes, vous l’accorderez, vous êtes unique comme chacun d’entre-nous, mais votre vie est somme toute courante, penserez-vous, pas si palpitante… Dites-moi, ne voyez-vous donc pas le trésor qu’elle recèle ? Souvenez-vous quand, les semelles usées par la tristesse, vous avez erré, quand les traits crispés par l’angoisse, votre visage vous a été étranger, quand les yeux écarquillés dans la candeur de l’enfance, vous avez été heureux. Au fond, ces souvenirs qui vous paraissent banals ont formé la poésie de votre vie. Voilà tout l’art du biographe : restituer votre poésie.

            Alors que vos mots servent à vous exprimer rationnellement, vos postures et vos gestes expriment vos émotions. C’est votre communication non-verbale.

En s’appuyant sur votre langage corporel, le biographe évitera d’interpréter vos intentions de façon hasardeuse.

Ainsi, une tête projetée en arrière, des bras croisés ou l’utilisation d’objets barrières comme un verre ou un stylo pourront lui signaler votre volonté de vous distancier. Le biographe pourra par conséquent choisir d’orienter l’entretien sur un autre sujet, ou de revenir dessus à un autre moment.

En revanche, un dos droit, un cou bien étiré et un regard franc exprimeront une ouverture et une confiance en vous. Il sera alors pertinent qu’il utilise dans votre récit de vie des termes percutants et des tournures positives.

Une agitation des mains ou des jambes, des épaules relevées ou un grattement de nez pourront révéler de la nervosité ou de la colère. Là encore, ces signaux pourront influencer son choix d’adjectifs ou d’adverbes.

            Mais attention, ne lui conférez pas le super pouvoir de lire à travers vous comme dans un livre ouvert ! Votre corps révèle avec certitude votre partie émotionnelle, mais vos mots sont à prendre en compte. Un geste isolé ne peut pas être significatif, c’est l’accumulation de signes allant dans le même sens qui pourra amener le biographe à se faire une opinion. Grâce à son œil observateur, votre biographie n’en sera que plus vivante !

Marie-Lucie Di Giovambattista

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.